Accueil6.jpg

DU PLUS LOIN DE LA NUIT

Enquête sur une femme singulière et solitaire

Il y a plusieurs années de cela, j’avais rencontré à Paris une femme photographe d’origine américaine. Elle avait un immense talent, mais personne ne connaissait son travail : elle était mystérieuse comme une ombre, radieuse comme une fée. Une longue et profonde relation d’amitié s’installa alors entre nous, et rien ne semblait pouvoir l’interrompre. J’ignorais qu’un jour cette rencontre me placerait au centre d’une histoire belle et tragique.

Autoportrait au triangle

J’en décris ici le déroulement sous forme d’un récit en épisodes, un documentaire photographique, où mes mots croisent ses images.


Les amoureux de la photographie pourront ainsi découvrir une partie des œuvres de cette femme, Sasha Pabst, résolument solitaire et singulière, totalement dévolue à son art, que ni l’anonymat ni le désintérêt de ceux qu’elle sollicita parfois n’écartèrent jamais de son chemin. Le chemin d’une quête vers la beauté…

Jean-Pierre Krief