17.


Lorsque je l'appelai, je découvris que Terrie me connaissait de nom. Sasha lui avait beaucoup parlé de moi. Elle ressentit mon appel comme une délivrance car elle ne savait plus quoi faire alors même qu'elle assignait à son rôle de gardienne une attention et un sens scrupuleux depuis de nombreuses années. Je questionnai longuement Terrie, mais lorsque je lui demandai combien de photographies ou de boîtes en contenant se trouvaient dans la maison, elle me répondit que le tout constituait une énorme quantité. J'insistai pour qu'elle m'en précise le nombre au moins approximativement. Elle m'expliqua qu'une grande pièce en était absolument pleine mais qu'elle était fermée à clé, qu'elle-même ne pouvait y entrer et que seule Sasha y avait accès…