7.


Au début de l'été dernier, après une longue relation entre nous jamais distendue, elle m'apprit qu'il lui fallait subir une intervention chirurgicale, sans grande gravité, mais source pour elle de préoccupation et d'inquiétude. Il s'agissait de remplacer une valve aortique en lui faisant suivre une sorte de fil flexible introduit à partir de l'artère fémorale, vers le haut de la cuisse. Une opération rapide, aujourd'hui très pratiquée, presque banale.