5.


Son travail photographique lui ressemblait totalement : spirituel, métaphysique, généreux et profond. Contrairement à ces innombrables chasseurs d'images férus d'anecdotes saisies sur le vif, ce n'était pas l'instantané qui retenait son attention mais le temps, l'écoulement du temps dans ses méandres les moins perceptibles.


Elle captait des éléments de décor du monde réel pour en faire des compositions d'une rigueur parfaite, réunissant à l'intérieur de son cadre les pièces les plus éparses et les plus inattendues que son regard saisissait, selon un ordre renouvelé, harmonieux, symbolique et troublant.